Qu’est-ce qui abîme le plus nos cheveux ?

Les coiffeurs déplorent aujourd’hui la dégradation générale de l’état des cheveux de leurs clients. En seulement quelques décennies, ils sont devenus plus fragiles, plus secs et plus cassants. Comment peut-on expliquer ce phénomène qui ne touche pas que les Français ? Peut-on faire en sorte de résoudre ce problème ?

Les colorations chimiques

C’est très certainement le pire ennemi de nos cheveux, car les produits chimiques qu’elles contiennent sont particulièrement agressifs. Fort heureusement, certains professionnels ont décidé de réagir et nous voyons apparaître de plus en plus de coiffeurs bio à Paris et dans toute la France. Ils proposent des colorations naturelles, à base de produits végétaux comme le henné notamment. Ces teintures sont à la fois plus saines et offrent des reflets bien plus naturels. 

La pollution

Malheureusement, nous sommes tous touchés par la pollution de l’air. Les particules viennent jusqu’à se loger dans la fibre capillaire et il n’existe pas de solution miracle pour rendre son environnement plus sain. Cependant, il existe des produits de soin qui forment une barrière protectrice pour les cheveux.

Les lavages à répétition

Trop laver ses cheveux n’est jamais bon. La fibre capillaire sécrète un léger film gras en guise de protection naturelle. Un lavage trop fréquent, voire quotidien, vient rompre cet équilibre et agresse votre chevelure. Elle devient plus grasse et vous entraîne dans un cercle vicieux. Il est donc important de réduire la fréquence des lavages pour solliciter de nouveau les pouvoirs régénérants de la fibre.

Le séchage

Les derniers ennemis, à la fois des cheveux et du cuir chevelu, sont les appareils de coiffage comme sèche-cheveux, le lisseur ou le fer à friser. La chaleur excessive abîme particulièrement la fibre et peut la brûler. Dans ce cas, c’est irrécupérable et il faut attendre la repousse. N’hésitez pas à faire fréquemment des soins nourrissants et les laisser reposer au naturel de temps en temps.

Laisser un commentaire